Rachat de crédit FICP : est-ce possible ?

De nombreux incidents de remboursement sont susceptibles de vous précipiter dans une situation de fichage au FICP (Fichier National des Incidents de Remboursement de Crédits aux Particuliers).

Plusieurs raisons peuvent entraîner la paralysie de vos comptes bancaires, notamment le coût de loyer en hausse, la cherté de la vie, un mal-être causé par votre situation personnelle ou votre vie  professionnelle. Et lorsque vous vous retrouvez pris dans un tourbillon de surendettement, l’iceberg du fichage FICP n’est plus loin de vous. C’est peut-être le problème auquel vous faites face actuellement.

Pour tenter de ne pas être fiché, le rachat de crédit est-il votre bouée de sauvetage ? Ou même, si vous êtes déjà fiché, pouvez-vous toujours recourir au rachat de crédit ? Voici un article qui fait le point sur le rachat de crédit FICP et apporte des éléments de réponse à toutes vos préoccupations à ce sujet.

Le FICP : de quoi s’agit-il ?

Rachat de crédit FICP : est-ce possible ?
Rachat de crédit FICP : est-ce possible ?

Le Fichier National des Incidents de Remboursement de Crédits aux Particuliers (FICP) est une disposition de la loi Neiertz du 31 décembre 1989. Elle est considérée comme étant un moyen de prévention et de gestion des situations de surendettement au niveau de la Banque de France.

Cette institution financière bancaire, à elle seule, via le FICP se charge du recensement des particuliers ou des ménages impliqués dans des incidents de remboursement caractérisés. En gros, c’est une base de données d’auteurs d’incidents de paiement qui est constituée et gérée par la Banque de France.

Ce fichier sert essentiellement à informer les différentes structures bancaires et les établissements de prêts des difficultés des personnes fichées à payer un emprunt. En d’autres termes, le FICP alerte les banques et les organismes de crédits sur le risque potentiel que représentent les personnes fichées. Sa consultation intervient seulement lorsqu’un demandeur souhaite contracter un nouveau crédit auprès d’une banque ou d’un organisme de prêts.

Les implications du FICP

Un consommateur est inscrit au FICP à la suite d’un certain nombre de mensualités non payées. A titre d’exemple, deux mensualités de crédits successifs non payés vous exposent déjà au fichage venant de votre organisme de crédits.

L’inscription peut également intervenir dans le cas d’une mise en demeure sans suite qui demande à une personne le remboursement de la totalité du capital qui reste à payer. En règle générale, l’inscription au registre s’étend sur une période de 5 années.

Toutefois, le particulier fiché au FICP est désinscrit une fois que la situation est régularisée très tôt (au cours des 30 jours qui suivent le fichage au FICP). Cette désinscription est faite par l’établissement de crédit ayant inscrit la personne concernée par le remboursement.

L’implication directe du FICP est de vous empêcher d’accéder à un nouvel emprunt et par ricochet d’être surendettée. En revanche, du point de vue légal, le fichage au FICP ne constitue pas une éligibilité  au crédit. Bien que vous soyez inscrit au fichier, votre banque peut accepter de vous accorder un prêt.

Bon à savoir : Lorsque vous êtes inscrit au FICP, vous avez le droit de consulter ce répertoire de la Banque de France et à volonté, modifier vos données à caractère personnel.

Peut-on souscrire au rachat de crédit lorsqu’on est fiché au FICP ?

Sachez-le, la souscription à un regroupement de crédits est belle et bien possible. Cependant, tout ne se passe pas aussi facilement comme vous pouvez l’imaginer.

Tout d’abord, il faut savoir que la demande de rachat de crédits d’un détenteur d’au moins un bien immobilier fiché au FICP à de fortes chances d’obtenir un aboutissement heureux. Cela s’explique tout simplement par le fait que l’organisme de crédits considère le bien immobilier comme une garantie d’hypothèque non négligeable. Ainsi, en cas de non-paiement du crédit, la banque procèdera à la vente ou à la confiscation du bien immobilier pour substituer au dû impayé. Toutefois, notez ceci à ce propos. La marge hypothécaire devra être inférieure ou égale à 70 % de la valeur du bien.

Contrairement à un propriétaire de bien immobilier inscrit au fichier, le locataire fiché aura du mal à se faire accorder un crédit. La plupart du temps, les banques et les organismes de crédit se réservent de donner une suite favorable à une telle demande. Sauf cas exceptionnel. La raison d’un tel refus éventuel est liée à l’absence de garantie d’hypothèque. Si vous avez un proche propriétaire de biens immobiliers, vous pouvez le solliciter pour qu’il se porte caution hypothécaire. Dans tous les cas, l’idéal est de vous mettre en règle pour espérer avoir un nouveau crédit, et mieux ne pas être fiché.

Rachat de crédit : la solution qui évite le fichage au FICP ?

rachat de crédit propriétaire fiché FICP
rachat de crédit propriétaire fiché FICP

Aucun citoyen ne souhaite se voir fiché au FICP. Alors, pour éviter de subir ce désagrément, le rachat de crédit ficp est la meilleure option. Beaucoup de particuliers et de ménages en France continuent de l’adopter et s’en sortent indemne de leurs malaises financiers. Envisagez donc de racheter vos crédits pour tirer meilleure partie de ses différents avantages. Ils sont au nombre de trois. En premier lieu la souscription au rachat de crédit permet le rééchelonnement de vos différents crédits. C’est aussi un moyen efficace pour rembourser les mensualités non payées et le capital restant de vos dettes.

Les établissements de crédit n’hésitent plus aujourd’hui à traiter les dossiers dits « à risque ». Pour éviter à leur client la menace du fichage au FICP, ils les soumettent à l’opération du rachat de crédit.

En matière de rachat de crédit, il est important de faire remarquer que les dossiers des propriétaires de biens immobiliers passent plus aisément. Par contre, si vous êtes locataire ou sans un bien immobilier quelconque, l’acceptation de votre demande de rachat de prêt nécessitera une négociation sérieuse.

Que vous soyez propriétaire ou pas, la constitution de votre dossier de rachat de crédit après un surendettement n’est pas une simple affaire, encore moins une formalité d’usage. Il faut fondamentalement un dossier solide pour maximiser vos chances d’être accompagné par l’organisme de crédit de votre choix. A cet effet, présentez un bon profil à partir des éléments qui renseignent sur votre crédibilité et votre ancienneté dans votre établissement bancaire. Les organismes de crédit veulent aussi s’assurer que votre situation sociale et professionnelle est stable, ainsi que vos revenus. Vous devez, par ailleurs, présenter un plan de paiement sans équivoque et fiable.

Le rachat de crédit pour locataire fiché au FICP est-il réalisable ?

Pour les locataires fichés au FICP qui souhaitent accéder à des crédits, la situation se révèle plus compliquée d’autant plus qu’il n’y a pas de garanties à faire valoir auprès de sa banque. Mais il existe une possibilité. Le rachat de crédit représente une belle option. Certes, il est très souvent qualifié de solution de dernier recours par certains experts financiers, mais c’est une solution efficace.

De toutes les façons, si vous êtes fiché au FICP ou endetté, vous n’aurez pas une meilleure alternative. Le fait de racheter vos crédits vous ouvre l’occasion de pouvoir assainir vos finances. En plus de cela, c’est une opération qui vous donne la possibilité de quitter le statut d’un ‘’fiché’’ de la Banque de France.

Avec le rachat de crédit, vous aurez une seule mensualité à taux unique à payer auprès d’un seul organisme financier. Ce qui favorise aussi l’amélioration de la gestion de votre budget quotidien. Si vous êtes à la limite du dossier de surendettement, le prêt rééchelonné constitue la plupart du temps une avancée vers une situation bancaire plus gérable.

Courtiers en rachat de crédit ou son banquier : par qui se faire guider ?

Maintenant vous êtes suffisamment informé au sujet du rachat de crédit et de ses options face au fichage au FICP. Vous vous demandez vers qui se tourner, n’est-ce pas.

D’emblée, nous vous conseillons de vous servir de notre comparateur. Vous pouvez par ce moyen, comparer gratuitement les offres de rachat de crédits parmi les meilleures sur le marché actuellement. La comparaison ne vous engage en rien et vous permet surtout d’avoir des suggestions types. Ainsi, vous vous ferez une idée éclairée des options les plus avantageuses du marché bancaire.

De toute évidence, de nombreuses et bonnes propositions d’organismes spécialisés en regroupement de crédit vous seront soumis au bout d’un délai bref. Surtout, maximisez les comparaisons pour être sûr de trouver la bonne part.

Il y a aussi les simulations qui sont très importantes.

Après avoir effectué des simulations et fait le choix de votre établissement de crédit, passez à l’étape suivante. Entrez en contact avec un expert de l’organisme. Celui-ci est plus indiqué pour vous donner des précisions par rapport aux possibilités qui s’offrent à vous. Avec lui, vous pourriez effectuer une étude de faisabilité concrète, partant de votre réelle situation financière.

C’est après ces préliminaires que votre propre banquier peut intervenir. Ce dernier aura à vous établir l’état des lieux de votre compte bancaire et vous présenter votre passé financier.

Notez aussi que les simulations permettent de faire bonne comparaison avec la proposition de votre banque. Au cas où votre banquier vous fait savoir qu’il vous est impossible de racheter vos crédits, essayez de connaître les vraies raisons.

Attention !!! De plus en plus vous avez des courtiers spécialisés en FICP qui pullulent sur Internet. Ne vous hasardez pas à les solliciter. En réalité, ils ne vous serviront en rien pour le bon choix de votre organisme de rachat de crédit.

Par ailleurs, aucune association en France ne rachète les crédits. Il existe plutôt des associations spécialisées dans la lutte contre le surendettement. Elles permettent aux particuliers et aux ménages d’opérer des choix financiers judicieux. 

Informations d’autres possibilités ou non de rachat de crédit FICP

Cas d’un fonctionnaire fiché au FICP

rachat de crédit fonctionnaire
rachat de crédit fonctionnaire

Lorsque vous avez une situation professionnelle, cela ne veut pas dire que votre situation financière est stable. Même avec un emploi sécurisé, vous pouvez connaître certains aléas de la vie. Les imprévus sont légions : divorce, décès, dépression, maladie, etc. Ces incidences peuvent conduire un fonctionnaire à avoir des difficultés financières au point d’être fiché au FICP.

En ce qui concerne le rachat de crédit, sachez que la demande du fonctionnaire est traitée à l’instar de celle d’un locataire auprès d’un organisme de prêt.

Cas d’un conjoint fiché au FICP

Si vous avez un compagnon fiché au FICP, vous ne pouvez pas ensemble bénéficier d’un regroupement de crédit. Si vous vous n’êtes pas inscrit au FICP, vous pouvez faire un rachat de crédit et seul. Toutefois, si votre conjoint ou votre co-emprunteur dispose d’un bien immobilier, il peut le faire valoir comme hypothèque pour qu’ensemble vous puissiez racheter vos crédits. Autre possibilité, il doit régulariser sa situation financière pour être défiché.

Avant d’être défiché au FICP, il faut nécessairement payer le prêt ou les crédits qui ont poussé votre banque à vous inscrire au fichier. Dès que le paiement est effectué, votre organisme financier fera constater cela auprès de la Banque de France. Suite à cette démarche, vous serez défiché.

Cas de rachat de crédit à hors de la France

Comme vous le savez, le FICP est une mesure préventive gérée par la Banque de France uniquement. Le fichage de la France n’est, par conséquent, pas reconnu au niveau des institutions bancaires à l’étranger. Pour dire vrai, il n’est pas envisageable qu’un organisme financier octroie un crédit à une personne qu’il ne connaît pas. Seulement, pour les travailleurs frontaliers, quelques possibilités existent pour faire un rachat de crédit.

Somme toute, vous devez retenir qu’il est possible de faire un rachat de crédit lorsqu’on est inscrit au Fichier National des Incidents de Remboursement de Crédits aux Particuliers. Mais, chaque situation a sa spécificité. S’il est plus simple pour un propriétaire de logement fiché de se restructurer sa situation financière, tel n’est pas le cas pour un locataire qui n’a aucune garantie à présenter.

En cas d’endettement, pour ne pas vous retrouver dans les mailles de fichage de la Banque de France, optez le plus tôt possible pour le rachat de crédit. C’est une alternative qui démontre de nombreux avantages pour tout emprunteur. Pour finir, la vigilance doit être de mise lorsque vous vous décidez à choisir un organisme de crédit. Comparez les offres et simulez votre rachat de crédit. C’est plus sûr.